Technique

Le sumi-e a plusieurs points communs avec les arts martiaux, outre son appartenance à la philosophie zen, sa pratique participe à la recherche de la paix intérieure. Encore aujourd’hui, je me sens débutant et je veux le rester car je veux encore découvrir, essayer et chercher.

« L'esprit du débutant contient beaucoup de possibilités, l'esprit de l'expert en contient peu. »
Shunryu Suzuki, Maître Zen

Le Sumi-e existe depuis le 8ème siècle au japon. Cette technique de peinture au lavis est méconnue en occident. Elle consiste à peindre un motif en quelques lignes pour laisser l’esprit imaginer le reste. C’est un travail autour de la réserve de blanc où l’erreur n’a pas sa place. J’ai mélangé cette technique asiatique à la technique occidentale. Tout comme la pratique d’un art martial, chaque pratiquant du sumi-e a sa propre façon de l’utiliser, tout comme n’importe quel art, chacun a sa façon de le voir, de l’entreprendre.

"La victoire est éphémère et l'échec n'est jamais définitif"
Maître Tran Huu Ha

Ce que j’ai appris avec les années, c’est que dans ma recherche du trait parfait, mon chemin n’a pas de fin.


Vidéos

ici se trouvent quelques vidéos de peintures qui montrent la technique du sumi-e. Cette peinture très minimaliste consiste à peindre en très peu de gestes. Des gestes précis et maitrisés. Il n’y a pas droit à l’erreur. Il faut savoir aussi s’arrêter de dessiner pour ne pas totalement finir la peinture pour que l’esprit la termine.


GALERIES
COMMANDES
EVENEMENTIELS
MAKING-OF
INFOS